dimanche 24 avril 2011

Open your eyes

Le Super U de Vaucresson, Disneyland avec les touristes, la Bretagne sous la flotte et Londres avec les cloches avinées, c'était top mais il était temps que je rentre à New-York!!

Cependant, il y a un truc qui m'a secouée durant mon séjour européen et j'ai décidé de vous faire part de mes réflexions post-holidays. Un truc passionnant qui va vous bluffer...

Flash-back. Déjeuner ensoleillé au Parc de Saint-Cloud.
Je laisse les Nains se rouler dans l'herbe grasse, j'envoie valser mes tongs, je pose mon cul dans l'herbe et je fais bien comprendre à mon entourage (mari inclus) que je n'ai aucunement l'intention de me bouger. N'ayant apporté aucune lecture distrayante et dénuée de tout talent pour la conversation quand je suis en phase de digestion, je finis par scruter la populace autour de moi...et les hommes en particulier.

Alors attention, n'allez pas croire que je sois une chaudasse hein! Mari, c'est à la vie-à la mort, you're my heart-you're my soul, mais ça ne veut pas dire que je sois totalement aveugle! Manquerait plus qu'on nous demande de nous crever les yeux le jour où on passe devant le Maire!!

Le matage n'est pas l'apanage des hommes et quand je m'emmerde... je me rince l'oeil.

Bref, sur cette grande étendue d'herbe, il y a un peu de tout : des papas en sueur, des jeunes en groupe, des trentenaires en décapotable, des vieux en blazer... Et force est de constater... que ce petit monde est plutôt joli à regarder... Les Français sont définitivement plus beaux que les américains ou les anglais. Même les moches sont pas aussi moches et même les gros ne font pas aussi adipeux.

Prenons le new-yorkais. J'ai beau arpenter midtown, je n'ai pas le souvenir de m'être fait une seule fois couper le souffle par la beauté d'un homme. ET DIEU QUE JE MATE COMME UN PORC! Le new-yorkais est musclé, charpenté, il parle tellement fort qu'il pourrait me briser un tympan, il ingurgite des boissons énergisantes et protéinées, il est super bien coiffé, pas un poil ne dépasse, on peut même le retrouver dans un nail spa ou sur un tapis de course en vitrine, mais rien n'y fait... il donne pas envie.

Prenons le londonien. Même topo que ce soit à Notting Hill ou Mayfair. Le londonien est pâle ou rose bonbon, il a une calvitie naissante à 25 berges, il s'habille comme un sac poubelle, il boit comme un trou, fait du bide, fait du sport, perd du bide puis en reprend tellement il picole. Et en plus, on comprend rien quand il parle, surtout quand le londonien vient de Manchester ou d'Edimbourg... en gros, il fait rire.

Prenons le parisien. Il est con et c'est marqué sur sa gueule, il porte des cols V moulants, il fait péter le blazer au mois de juin, il fume comme un pompier à la terrasse d'un café tout en matant tout ce qui peut porter une culotte (ou pas), il est pas rasé, pas coiffé, pas nourri (mais comme il porte un blazer, ça passe). Bref, le parisien, il fait peur... 

Mais il y a dans son arrogance et sa nonchalance ce petit quelque chose qui le rend plus élégant. Ainsi, mes séjours parisiens me procurent toujours beaucoup de plaisir et mes pupilles se régalent, merci les gars!!

Et pour conclure me direz-vous... le vietnamien? C'est bien joli ces réflexions socio-ethnologiques de comptoir mais autant être honnête :

Le vietnamien, 
il est jaune, 
il est petit 
mais c'est le plus beau


OK, on a triché, on a fait dans le brassage ethnique mais bon....

samedi 9 avril 2011

It's a f*** small world

Décidément, rien ne me sera épargné...

Dans la série "je trouve des occupations pour Nain en vacances", j'ai décidé de profiter de mon séjour parisien pour l'emmener.... à Disneyland... et ce pour 24h00...Parce que non seulement je vis aux Etats-Unis mais en plus, quand je viens à Paris, j'ai besoin de mon shoot de culture américaine bien lourdingue.

Qu'elle est longue cette satanée ligne A qui me transporte au terminus Marnes-La-Vallée Chessy, 1 heure à regarder le paysage monotone, à me curer le nez tellement je m'ennuie et Nain qui flingue la batterie de MON Iphone en jouant à un jeu débile. Nos 2 cerveaux sont suffisamment vidés pour savourer notre séjour.


Tu la vois là ma tronche déconfite et mon sac à dos Chicco tout moche?

Bon, pour être honnête, j'ai bien aimé, Nain a surkiffé, on a pas subi les attentes interminables pour 3 minutes de manège, je vous épargne la tonne de photos avec Mickey , les sandwichs merguez-frites en guise de déjeuner et nous avons fait TOUTES les attractions (du moins, celles qui n'avaient pas de limite de taille!)

Mais mon truc préféré, ça a été ça : A SMALL WORLD, avec une reconstitution plus ou moins réaliste de NY et du Pont de San Francisco!

video

Et comme vous persistez à me le demander, voici les paroles :

It's a world of laughter,
A world of tears.
It's a world of hopes,
And a world of fears.
There's so much that we share,
That it's time we're aware,
It's a small world after all. 

Chorus:
It's a small world after all.
It's a small world after all.
It's a small world after all.
It's a small, small world. 

There is just one moon,
And one golden sun.
And a smile means,
Friendship to every one.
Though the mountains divide,
And the oceans are wide,
It's a small world after all.

"Repeat ad nauseam until it's permanently etched into your neural synapse"

mardi 5 avril 2011

Mon rayon de soleil

Paris. Retour en banlieue au bercail familial pour les vacances de Pâques.

Maman : "Tu veux pas aller promener les enfants dans les bois?"

Zaza : "Nan!"

Maman : "Tu ne veux pas qu'on aille faire un tour à Paris? Il paraît qu'il y a une expo fôôôôrmidâââble au Grand Palais (il y a toujours des "expos fôôôôôrmidââââbles" au Grand Palais...)"

Zaza : "Nan, ça me saoule..."

Maman : "Tu veux faire quoi alors?"

Zaza : "Je veux aller au Monoprix"

Maman : ".... heu... il y a quand même des choses plus intéressantes à faire que d'aller au Monoprix..."

Zaza : "Le Super U??"

Maman : "Non mais attend... On va pas emmener tes enfants au supermarché! Tu arrives de New-York, ne me dis pas que la première chose que tu veux faire, c'est d'aller faire des courses!"

Zaza : "Siiiiiiii!!!"

Maman : Soupir....

On débarque au supermarché, je colle Naine dans le caddie, Nain en free-style as usual...

et c'est parti mes cocos pour un pétage de plombs en direct!!!

Vous vous demanderez sûrement en quoi cela peut être excitant d'aller au supermarché en France alors que je vis désormais au pays de la surconsommation où le vendeur de bonbons d'à côté serait capable de vendre sa propre mère pour faire chanter sa caisse enregistreuse...

Et bien dès que j'arrive dans un supermarché en France, le premier endroit où je fonce, c'est là :

RAAAA LOVELY!!!!

Je vous vois, mamans expatriées, en train de baver sur cette photo, pleurant sur le sort alimentaire de vos enfants nourris aux infâmes petits pots made in US (et UK as well!!). Je vous imagine, hagardes, au milieu du rayon enfants de Morton Williams qui ne te laisse d'autre choix que d'alourdir tes enfants à doses de "high fructose corn syrup" que l'on trouve PARTOUT et qui est bien le truc le pire pour Nains et personnes à tendance obèse (comme moi).

Blédina ayant du mal à s'exporter, nous sommes donc obligées de nous rabattre sur des petits pots de la marque GERBER


Je vous jure, ça ne s'invente pas... Et c'est bien pour cette raison que mes escapades parisiennes se transforment en marathon de la bouffe pour enfants.

Mais ce n'est pas tout.

Le caddie déborde de petits pots, de Flanby et de Gervais, j'ai l'air complètement demeurée et je me dirige maintenant... là :

Haaaa... Bout'chou...

"Bon, ça va pas du tout là!!" me direz-vous! "L'aut' folle nous fait croire qu'elle n'achète pas de fringues pour ses nains aux US! C'est quand même pas un pays de sous-dév!!". 

Et bien figurez-vous que niveau fringues, et même à New-York, il est difficile de trouver des vêtements pour enfants à la fois pas trop chers, de bonne qualité et qui ne transforment pas vos naines en véritables poufs et vos nains en gros tas. Le rose fushia et les imprimés crottes de chien, ça commence à bien faire...

Voilà, et ceux qui pensent que je vais finalement aller au Grand Palais peuvent se brosser car demain... c'est expédition punitive à la pharmacie! A moi le doliprane, la boîte de serum phy et les suppositoires bleu ciel! J'arrêterai ainsi de demander aux potes qui viennent en visite de me ramener une trousse à pharmacie : j'aurai l'air moins con et j'aurai droit à du saucisson (sous vide svp).